05/03/2005

L'ONHU s'installe à la Seigneurie d'Ampsin

LA MEUSE le 5 mars 2005

 

L’ONHU s’installe à la Seigneurie d’Ampsin

L’Observatoire national de l’habitat et de l’urbanisme veut améliorer le quotidien des locataires

 

Mardi dernier, les membres de l’Observatoire national de l’habitat et de l’urbanisme (ONHU) ont visité la Seigneurie d’Ampsin. Rappelons qu’en mai dernier, la maison de repos installée dans ce bâtiment a dû fermer ses portes suite à une décision ministérielle.

Depuis, Mme Stéphany, la propriétaire, accueille une trentaine de locataires qui louent une chambre environ 400 euros. Quatre personnes âgées vivent également à Ampsin. Le changement d’activité organisé au sein du bâtiment ampsinois pose des problèmes en matière de permis, mais également sur le plan social. Les nouveaux locataires, qui émargent pour la plupart au CPAS, inquiètent certains citoyens, mais aussi les autorités communales. Thierry Balast, secrétaire généralde l’OHNU, dit vouloir jouer les démineurs entre la propriétaire,les locataires et les autorités communales. Il trouve le projet de logement développé

au sein de la Seigneurie positif. L’idée d’associer jeunes et moins jeunes dans une maison communautaire est intéressante estime- t-il. Mardi dernier, il s’est rendu sur place afin de rencontrer les locataires et la propriétaire. Ses premières impressions sont mitigées.

Pour être honnête, cela frôle le bordel. Il existe un manque d’organisation. Point de vue propreté et sanitaire, il y a moyen de faire mieux...Même chose du côté des loyers, 400E, certains locataires trouvent cela un peu cher...

Encadrer les personnes âgées

Mais plutôt que de démolir le projet, l’ASBL bruxelloise veut tenter de l’améliorer. Et pour ce faire,

Thierry Balast annonce que son association va s’installer sur place! Quatre ou cinq membres de l’association seront présents à Ampsin. Samedi, nous allons rencontrer les locataires. Nous avons plusieurs projets pour améliorer la situation. Les loyers seront diminués de 100 euros et cet argent sera versé dans unpot communafin d’assurer le nettoyage des communs et réaliser des achats en vue de l’entretien du bâtiment (pot de peinture...) M. Balast veut également que les personnes âgées qui résident au home soient mieux encadrées. Un service d’aide familiale à domicile pourrait passer quotidiennement afin de s’occuper du nettoyage de leur chambre précise le secrétaire général.

Pour donner une image positive des locataires, l’ONHU voudrait organiser des activités ludiques dans le parc et inviter les voisins à y participer... À propos du problème de permis, Thierry Balast précise aussi qu’il travaille sur certaines pistes, afin que tout rentre dans la légalité.

 

 MME STÉPHANY

“Je suis prête à diminuer le montant des loyers”

Pour Mme Stéphany, la propriétaire de la Seigneurie d’Ampsin, l’ASBL l’OHNU est tombée du ciel . Elle se dit ravie que l’association soit prête à les aider et est prête à suivre leurs conseils, même si cela implique certaines pertes financières. Pour moi, l’aspect financier passe au second plan. Ce qui m’intéresse avant tout, ce sont les locataires.

Je suis d’accord de diminuer les loyers de 100 E et que cet argent soit utilisé pour financer des travaux d’entretien... La propriétaire admet qu’elle subit de grosses contraintes financières consécutives à la faillite de la maison de repos. Il y a une grosse dette. J’aurai pu déposer le bilan et ne rien payer, mais je veux assumer notamment vis à vis des banques en versant régulièrement des petites sommes, j’espère trouver des arrangements... Outre les problèmes financiers, il y a les fameux problèmes de permis et de mise en conformité du bâtiment sur le plan de la sécurité.

Mme Stéphany estime que lue les autorités communales et le bourgmestre en particulier, veulent lui mettre des bâtons dans les roues. Je suis d’accord de respecter la législation, mais il y a deux poids deux mesures.L’argument selon lequel la Seigneurie est illégale car située en zone de parc l’énerve particulièrement. La zone de parc a été créée en 1981, le bâtiment a été construit en 1985 et agrandi en 199O et aucun moment on a parlé de cette zone de parc... Mme Stéphany espère que l’arrivée de l’ASBL bruxelloise permettra d’arrondir les angles et que la situation pourra rapidement être régularisée.

 



17:40 Écrit par O.N.H.U. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.