07/03/2005

Les locataires d'Ampsin s'organisent

Lors de notre deuxième rencontre à Ampsin avec les locataires et la propriétaire, l'ONHU a mis sur pied une association des locataires qui sera chargé de l'organisation de la bonne marche de la maison afin qu'une véritable solidarité puisse voir le jour. Par ailleurs, des permanences seront organisées par l'ONHU tous les mardis de 17 à 19 hrs et ce dès le 15 mars: atelier-logement, activités diverses, élaboration d'un R.O.I., mise en conformité des baux sont dès à présent à l'ordre du jour.
L'ONHU a d'ailleurs pris contact avec le CPAS et l'Administration communale de la commune de Amay pour une future rencontre, preuve s'il en fallait une, de notre souci de voir les choses se régler avec toutes les parties en présence.

17:10 Écrit par O.N.H.U. | Lien permanent | Commentaires (13) |  Facebook |

Commentaires

DROITS AU LOGEMENT, farces et attrapes. DROITS AU LOGEMENT, farces et attrapes.
“Il y a pire que de ne pas être informé, c’est de croire qu’on l’est” !
Application des obligations et droits du propriétaires, du locataire et des mal logés en Wallonie et ailleurs.
Informations gratuites, sans aucun engagement auprès de l’asbl APIA Tél. 04 250.43.31
13 rue des Eglantiers 4460 Grâce-Hollogne - apia.senior@télédisnet.be - www.apia-senior.be

Écrit par : balsaux | 06/01/2007

les Wallons chez nous et à l'étranger Ecouter - analyser - solutionner

www.apia-senior.be à partir de février 2007.
ASSOCIATION SANS BUT LUCRATIF
Tendresse et respect ne coûtent rien
Désormais, ce nouveau site web facilite plus aisément les aides et l’accompagnement de parents très âgés de Wallonie et de Bruxelles dont les familles vivent et travaillent à l’étranger. Comme déjà les familles Belges reçoivent instantanément les nombreuses informations sociales et juridiques que centralise APIA asbl.
Tél. 04 250 43 31 contact@apia-senior.be apia.senior@teledisnet.be

Écrit par : balsaux | 18/01/2007

Prudence! LES SECTES
aux aguets menacent fréquemment les avoirs patrimoniaux des personnes abandonnées
et leurs faibles ressources, en l’absence de structures suffisantes, en assurant leur accompagnement “bénévole”, voire en logeant chez ces particuliers rendus vulnérables par l’âge, la maladie ou les handicaps. Leur préconiser comme certains le font de sous-louer une partie de leur logement ne fait généralement qu’ajouter la dépendance et la soumission à de nouvelles responsabilités. Alors que d’autres solutions que la maison de repos peuvent également être envisagées.
(Extrait du document “accueil et dépendance à domicile”) www.apia-senior.be) Documentation gratuite sur demande à
APIA asbl 13 rue des Eglantiers 4460 Grâce-Hollogne Tél.04 250 43 31 contact@apia-senior.be

Écrit par : balsaux | 29/01/2007

reconnaissance Votre site a évoqué « apia-senior »
et les pages Google consacrées à ces aides aux seniors et à leur famille en font mention.
www.apia-senior.be vous remercie pour cette collaboration caritative.

Écrit par : balsaux | 19/02/2007

J’ai visité le monde merveilleux J’ai visité le monde merveilleux
des marionnettes, des rêves , les contes de fées et des lutins
loin de la violence des spectacles sanglants dont on abreuve journellement les enfants de cinq à 80 ans !
en salle, en rue ou sous chapiteau, entrez braves gens, le spectacle est permanent !
http://www.lesroyalesmarionnettes.be

Écrit par : Balsaux | 22/03/2007

Enquêtes, sondages, statistiques: Enquêtes, sondages, statistiques:
Fiabilité ou manipulation ?
VIEUX, RICHES ET HEUREUX !
Il y a quelques années, en ouvrant ma gazette, j’apprenais la bonne nouvelle qu’on m’avait toujours cachée: Selon l’I.N.S chaque Belge est possesseur d’une fortune évaluée à 50.000 €... Bien que les services sociaux aient beau assurer timidement que plus de 10% de mes concitoyens vivent en dessous du seuil de pauvreté. Allez comprendre de telles statistiques, en contradiction avec la foule des VIPO devenus depuis OMNIO et BIM ! Je ne me souviens plus de la date de cette parution, mais c’est à l’époque où le pays fut envahi par une foule de pauvres types venus chez nous, dans l’espoir de participer à l’opulence nationale annoncée…
Récemment, j’ai également été informé par la presse de l’analyse du CRIOC, vous savez : “Mangez – courez – suez…” et appris ma chance d’habiter un pays de Jouvence pour les vieillards, un Eden avec toutefois un bémol : Où on compterait environ 350.000 seniors (8%) se plongeant dieu sait pourquoi, dans la jouissance de la “petite pilule bleue” et 1.476.000 (soit 41%) dans la stupre des “alicalments”. Mais j’ai constaté en poursuivant ma lecture que ces prétendus “veinards” sont curieusement angoissés par la solitude – diable que font-ils alors avec leurs petites pilules ? – ou par la perspective de finir leur vie, privés de revenus, dans un mouroir. L’enquête du CRIOC nous rassure alors en nous parlant du temps que nos aînés passent en famille (86% !) ou à faire des voyages, se cultiver, améliorer leur maison et même souligne que ces vieux vicelards consacreraient la moitié de leur temps libre à faire l’amour ? J’en ai conclu que l’enquête s’était passée de l’avis des 122.000 personnes âgées cloîtrées en maisons de repos et de soins cliniques ou des 150.000 autres, déjà inscrits par un parent, qui attendent avec angoisse qu’une place se “libère” pour y entrer.
J’ai été pris d’un léger doute et j’ai cherché si un grain de sable faussait peut-être la réalité. Alors, je me suis souvenu que nous approchions des élections !

“HOME SWEET HOME - Les aides aux personnes isolées âgées asbl”

Respecter, aider, défendre les seniors
www.apia-senior.be le site qui répond gratuitement à vos demandes

Écrit par : Balsaux | 29/04/2007

assurances autonimie retraités
Créer “l’assurance autonomie” après la retraite, sans garantir préalablement , noir sur blanc , l’existence de services de soins et d’accompagnement en qualité et en nombres suffisants répartis sur l’ensemble du territoire, en prenant en compte toutes les éventualités de santé et une liaison claire à l’index…
est aussi aléatoire que de garantir une protection incendie sans la création de corps de pompiers ou la mise sur le marché de voitures avec leurs assurances, sans l’accompagnement adéquat de structures d’entretien et de réparation. C’est rétrograder les garanties d’accompagnement et de santé au niveau que connaissent les Etats-Unis ou aux insuffisances actuelles de nos services de soins !
Document joint en annexe - www.apia-senior.be Tél. 04.250.43.31

Écrit par : Balsaux | 23/05/2007

Création d'une association de locataires Monsieur,

Pouvez vous nous donner des références de sites qui sont susceptibles de nous guider pour la création d'une association de locataires privés dans des copropriérés, et pour la possession de la documentation législative et technique indispensable.

J'ai été administrateur de l'Union fédérale des consommateurs QUE CHOISIR à Maubeuge et je regrette beaucoup les carences de la législation belge par rapport à la française dans bien des domaines, les baux, la protection contre le feu, l'amiante, le plomb, etc.

Merci de m'accorder un peu de votre temps.

Sincèrement vôtre

DEFRERE Jacques

Écrit par : DEFRERE Jacques | 10/07/2007

Création association de locataires Monsieur,

Pourriez vous m'indiquer les références de sites qui nous aideraient à créer une association de locataires privés en copropriétés et à nous documenter, administratif, législatif, pratique.

Merci de nous consacrer un peu de votre temps

Sincèrement vôtre

DEFRERE Jacques

Écrit par : DEFRERE Jacques | 10/07/2007

Moibs de morts et d'estropiés NE PEUT-ON INVESTIR DANS LA SECURITE PREVENTIVE
AUTANT QUE DANS LES SOINS REPARATEURS ?

CO2, parois en bois ou paille inflammables, chauffages débiles, fuites de gaz, lignes électriques vétustes ne sont pas moins dangereux et coûteux pour les victimes que la protection anti- vol des logis.
1,9 million de Belges reçoivent chaque année des soins hospitaliers ! L’information parle volontiers d’économie de soins de santé et nous montre des incendies “spectacles”. Elle parle rarement de statistique de sécurité ! Apia-senior a relevés en 12 ans 131causes d’accidents domestiques, résumés en une feuille offerte gratuitement ! La perte d’un mobilier vaut-elle plus qu’une vie d’enfant ?
Car à propos de brûlures, qu’en est-il des mansardes et greniers isolés de “carton, papier, isolants non agréés” où logent souvent bambins et vieillards ?
Lors des incendies on souligne très rarement le nombre particulièrement élevé des victimes jeunes ou très âgées parce que leurs chambres sous les combles sont mal ignifugées et d’accès invraisemblablement difficile.
Sont-ce aussi des informations de sécurité à négliger ?
Dans le contexte actuel du vieillissement, chez la personne âgée, 60% des accidents domestiques les plus divers surviennent au-delà de 70 ans, dont 80% sont dus à des chutes - parfois « royales » - et 70% à des brûlures survenues dans les maisons !
Bah, çà n’arrive qu’aux autres !

Écrit par : Balsaux | 14/08/2007

Mise sous tuelle LA MEMOIRE PERSONIFIE L’HOMME .
Sa perte détermine sa soumission à d’autres, voire à un gestionnaire inconnu de ses biens.

Quel que soit notre âge, nous vivons une époque de tension extrême conduisant aisément à une dépression momentanée, aux psychodrames ou au suicide et à plus de 15 types de démences dont certaines, traitées scientifiquement, sont guérissables.
Cependant les échecs fréquents des expertises judiciaires démontrent que l’individu soupçonné à tort par n’importe quel quidam mal intentionné, voire un conjoint et sans présentation contradictoire d’un certificat médical garantissant ses facultés, risque de perdre définitivement son autonomie d’action et la gestion de tous ses biens !
A cet égard, de nombreuses questions parlementaires restées sans réponse, les mises en garde de l’Ordre des médecins et la perplexité de nombre de notaires justifient la fragilité et les plus grandes précautions de la mise sous tutelle des adultes, au regard de plus de 300.000 Belges placés sous administration prétendue “provisoire”.
APIA asbl Renseignements gratuits : 04 250 43 31 et contact@apia-senior.be

Écrit par : Balsaux | 12/03/2008

mise sous tutell LA MEMOIRE PERSONIFIE L’HOMME .
Sa perte détermine sa soumission à d’autres, voire à un gestionnaire inconnu de ses biens.

Quel que soit notre âge, nous vivons une époque de tension extrême conduisant aisément à une dépression momentanée, aux psychodrames ou au suicide et à plus de 15 types de démences dont certaines, traitées scientifiquement, sont guérissables.
Cependant les échecs fréquents des expertises judiciaires démontrent que l’individu soupçonné à tort par n’importe quel quidam mal intentionné, voire un conjoint et sans présentation contradictoire d’un certificat médical garantissant ses facultés, risque de perdre définitivement son autonomie d’action et la gestion de tous ses biens !
A cet égard, de nombreuses questions parlementaires restées sans réponse, les mises en garde de l’Ordre des médecins et la perplexité de nombre de notaires justifient la fragilité et les plus grandes précautions de la mise sous tutelle des adultes, au regard de plus de 300.000 Belges placés sous administration prétendue “provisoire”.
APIA asbl Renseignements gratuits : 04 250 43 31 et contact@apia-senior.be

Écrit par : Balsaux | 12/03/2008

Litige locataire-propriétaire Litige locataire-propriétaire

Il est aberrant d’entendre des personnalités politiques parler à la presse, face à la caméra, d’absence de lois de protection pour les locataires "uniquement" quand ils sont expulsés. En fait il serait bon d’énumérer les multiples imprévoyances qui sont causes de litiges pour des locataires aussi ignorants que Monsieur le Ministre ! Ignorance dont profitent certains propriétaires indélicats.
Avant la signature d’un bail il est nécessaire de considérer :
1° La régularité de la rédaction du bail.
2° Un état des lieux réalisé méticuleusement (pas seulement les peintures et tapisseries !) et enregistré par le propriétaire.
3° En cas de doute sur l’identité des propriétaires, consultez le cadastre régional ou un notaire.
4° Vérifier l’autorisation communale de location du bien loué. (Décrets de 1999 et de 2003)
5° En cas de litige consultez au choix selon le cas:
a) un médiateur notarial spécialisé et agréé.
b) Un service de médiation de l’Union des locataires.
c) Le service de médiation des logements sociaux de la Région.
d) La médiation du juge de paix sans nécessité de passer par un avocat.
e) Considérer si le logement est adapté aux futures normes européennes énergétiques, isolation, salubrité 2009.
f) S’assurer des dispositions de sécurité : Ventilation, aération, détecteurs des fumées, modification des serrures, installation réglementaire des produits dangereux ou polluants: gasoil, gaz, tableau électrique, environnement.
g) Dédommagement en cas de travaux dans l’immeuble perturbant la vie des logeurs.
h) Dispositions propriétaire/locataire des assurances responsabilités.
i) Stipulation de la répartition légale des responsabilités des réparations et entretiens.

Documentation détaillée gratuite : APIA asbl 04 250 43 31 ou contact@apia-senior.be

Écrit par : Balsaux | 16/03/2008

Les commentaires sont fermés.