23/03/2005

La pétition papier commence à circuler...

Souvenez-vous... Nous lancions de manière discrète notre pétition pour le chèque-logement...

Le logement, facteur de précarité et d'exclusion

Avec l'explosion des prix de l'immobilier, il devient de plus en plus difficile pour un nombre croissant de personnes de trouver un logement décent à un prix raisonnable. Actuellement, 50 % des Bruxellois entrent dans les conditions pour accéder à un logement social. 38.000 familles sont logées dans un logement social à Bruxelles et 22.000 sont toujours en attente. En Brabant wallon, les bénéficiaires du revenu d'intégration (ex-minimex) consacrent de 50 à 80 % de leur revenu mensuel pour leur logement. Ces chiffres s'élèvent à 35 % pour les Province de Liège et Charleroi et entre 40 et 70 % pour la Province de Namur. Mais il ne faut pas être minimexés ou chômeurs pour éprouver des difficultés à se loger au regard des prix pratiqués par les propriétaires privés. Les personnes à faibles revenus, mais aussi les jeunes, les personnes à revenus moyens, les familles monoparentales ou les personnes isolées peinent à se loger. "Le logement est donc bien un levier d'inégalité, un outil qui creuse le fossé entre ceux qui ont les moyens et ceux qui n'en n'ont pas". Paradoxal lorsqu'on sait que le droit au logement est inscrit dans la Constitution… L'O.N.HU. tire la sonnette d'alarme depuis longtemps et souhaite qu'une solidarité aux différents niveaux de pouvoirs puisse véritablement voir le jour ! Nous proposons donc via cette pétition qu'une allocation de logement conditionnée à un contrôle des loyers puisse être délivrée à tout ménage et ce en fonction des revenus et de la composition de la famille.

 

Nous avons à ce sujet de nouvelles signatures "papier" puisque seules ses signatures sont légales. Elles sont arrivées au siège de l'association et quelques politiques "bougent" dont Messieurs Dubié, Javaux, Detienne, Daras, Defeyt, Nollet, Simons, Mesdames Ernst, Nagy,...



09:06 Écrit par O.N.H.U. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.