28/03/2005

Renovassistance dans la presse

Un toit pour tous
(L.H.)

Mis en ligne le 22/03/2005
- - - - - - - - - - - 

Difficile pour Bernard Cassiers de ne pas consacrer en moyenne deux heures par jour à son action de service. Son cheval de bataille: un toit pour tout un chacun. Témoignage. «J'ai mon travail d'entrepreneur en rénovation. A côté de cela, je suis actif dans deux ASBL bruxelloises, «Renovassistance» et «Logement pour tous» (NdlR: il en est même un des membres fondateurs). La première crée à partir de vieux logement des habitations saines, en essayant de réunir les différents acteurs concernés autour d'un même projet. La seconde s'occupe de gérer ces logements rénovés.

Ce service m'apporte énormément, ne serait-ce que par la satisfaction de se sentir utile. Chacun a les mêmes droits, les mêmes besoins, comme celui de disposer d'un toit. C'est un travail qui prend du temps, c'est parfois compliqué, il y a beaucoup d'obstacles et d'étapes administratives à passer. Mais le jeu en vaut la chandelle. Indirectement, j'ai pu accompagner dernièrement le parcours d'une famille: une Africaine, seule avec ses deux enfants, sans travail, qui cherchait un logement depuis 6 mois. Contribuer à résoudre ce genre de situation amène évidemment une énorme satisfaction.

C'est très gratifiant également de travailler dans une situation de confiance. Dans la vie professionnelle, les rapports sont souvent très durs, très tendus. Cela a même tendance à empirer aujourd'hui. Ici, tout le monde travaille dans le même esprit.

Enfin, ce bénévolat permet de rester en contact avec la vie réelle, et de mettre des visages derrière des statistiques. Il n'est plus question de chiffres un peu abstraits mais bien de personnes et de problèmes très réels. Avant d'être entrepreneur, j'ai travaillé comme plombier-électricien. Souvent, je suis rentré chez des gens qui étaient très mal logés. Ce genre d'expérience m'a ouvert les yeux. Je suis très marqué par la relation propriétaire-locataire: le propriétaire se plaint parce que son locataire a fait des dégâts, le locataire parce que son propriétaire ne fait pas les travaux nécessaires pour l'entretien du bâtiment... Dans tous les cas, il est fondamental pour moi que le rapport entre les deux reste égalitaire, peu importe la race ou le statut social de chacun.»

Infos: rue du Chimiste 34-36, 1070 Bruxelles. Tél.: 02.524.54.30. Web www.renovassistance.be

© La Libre Belgique 2005


08:22 Écrit par O.N.H.U. | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.