24/10/2007

JETES SUR LE TROTTOIR

St Josse ten noode  MARISA et NOURREDINEcondamnés à faire le trottoir dès le 31 octobre prochain…  

Un arrêté d’insalubrité émis par le Bourgmestre de St Josse pour tout un bâtiment de la rue de la rivière (excepté le carré en front de rue ???) conforté par une  décision de la justice de paix ordonnant l’expulsion de Nourredine et Marisa pour le 31 octobre 2007 , libère un marchand de sommeil propriétaire  d’un immeuble de  (gros) rapports de toutes ses responsabilités au préjudice de ce  couple.

L’ordonnance régionale comme reprise dans le code du logement bruxellois impose aux communes de reloger ces deux  victimes.  Actuellement,  aucun relogement n’est envisagé par l’autorité communale. L’onhu dénonce à nouveau les carences face à ce genre de situation et demande aux autorités de condamner les vrais coupables (la région flamande via le décret Keulen condamne le propriétaire indélicat à reloger  à ses frais les locataires lésés). L’onhu invite les autorités tennoodoises à libérer un logement de transit afin de permettre à ce couple de s organiser et d’attendre dans la sérénité la condamnation de leur propriétaire lors de la prochaine audience fixée au 10 janvier 2008 devant la juridiction compétente.    Pour l’onhu,Thierry Balsat 0487 631 713    

15:24 Écrit par O.N.H.U. dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

15/10/2007

L APL DE L ONHU AUX NEGOCIATEURS DE L ORANGE BLEUE.....

Communiqué de Presse – A l’attention des rédactions.  L’ APL DE L ONHUAUX NEGOCIATEURS DE L ORANGE BLEUE.   

A l’entame des négociations en vue de former le futur gouvernement, l Observatoire National de l’Habitat et de l’Urbanisme tient à rappeler aux négociateurs certains des engagements promis (non tenus) par le MR et le CDH notamment,  lors des dernières élections régionales en matière d’aide au logement.

 

En effet, ces deux partis s’étaient engagés à défendre tantôt le chèque logement pour le MR, tantôt l’allocation loyer pour le CDH pendant la législature actuelle. Le PS dans l’opposition actuellement promettait la création de 5000 nouveaux logements sociaux et demande aujourd’hui la re-fédéralisation de certaines politiques.

  

Nous savons aujourd’hui, et malgré une crise du logement des plus rudes, qu’aucunes de ces promesses n’est tenue et qu’en l’état actuel, la politique du logement au niveau fédéral n’est pas une priorité.

  

Nous demandons aux partis assis à la table des négociations  de prendre  leurs responsabilités sur la thématique du logement  et de décréter l’état d’urgence par l’instauration d’un plan Marshall national et donc de reprendre sous la responsabilité fédérale dès le nouveau gouvernement en place toute la politique du logement.

 L’onhu réclame : L’instauration d’une APL (allocation pour le logement) calculée sur base des revenus (méthode française) applicable à tous les ménages dont les revenus ne dépassent pas un plafond. La suppression du taux cohabitant, véritable injustice sociale et menant à l’exclusion  de toute forme d’habitat décent.La fin des expulsions hivernales sur tout le territoire national pour tous le secteur du logement.La création d’un ministère du logement. L’ouverture d’états généraux regroupant tous les acteurs de terrains (privés, publics, associatifs etc….) afin de mettre en place des politiques adéquates et humaines traitant des véritables besoins des habitants.  

Pour l’onhu,

Thierry Balsat

                                                                                             

10:29 Écrit par O.N.H.U. dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |