29/06/2008

BELIRIS JETTE L ARGENT PAR LES FENETRES...L ONHU RECLAME UN AUDIT EXTERNE;

BRUXELLES? LE 29 JUIN 2008

 

Saint-Josse Beliris jette l’argent par les fenêtres...     L'ONHU réclame un audit      externe.

 


Le 24 mai 2004, le service public fédéral Mobilité et Transport, via l’accord de coopération Beliris injectait plus d’un million d’euros pour l’aménagement des abords d’immeubles des rue du Moulin 41 et de la Commune 12 à Saint-Josse-ten-noode. L’auteur du projet la SISP Habitations à Bon Marché (HBM) justifiait cet appel d’argent frais pour l’amélioration de la qualité de l’environnement des deux immeubles de logements sociaux tennoodois.


 
Malgré les revendications exprimées à l’époque par l’association des locataires tennoodois devenue depuis l’Observatoire National de l’Habitat et de l’Urbanisme (ONHU) qui prônait en cette crise aigue du logement l’implantation d’un immeuble à appartements, l’opérateur public opta pour la construction d’un mini parc au 10 rue de la commune se réfugiant derrière le concept d’une «mixité sociale».


Aujourd’hui, tant le parc de la rue du Moulin que celui de la rue de la Commune souffrent tous deux de l’absence de nos chérubins privés d’accès aux attractions, depuis plus de quatre ans, sans qu’aucune raison légitime soit apportée par les gestionnaires publiques.
 
Le 23 juin dernier, la secrétaire d’État en charge du logement, Françoise Dupuis pressée par l’échéance 2009 et par son tristement célèbre plan «5000 logements» s’est invitée à une réunion du conseil d’administration des logements sociaux tennoodois afin de proposer la construction de 5 logements en lieu et place de l’inutile parc de la rue de la Commune financé au prix fort de plus ou moins 500 000 euros (20 000 000 de francs belge!) jetés au feu avec la bienveillante compréhension de la direction de Beliris.
 


L’ONHU regrette cette prise de conscience tardive et dénonce à nouveau le peu de respect des deniers du contribuable par l’autorité publique qui en a la responsabilité compte tenu que la manne d’argent ainsi dilapidée aurait dû servir à la rénovation des nombreux logements sociaux (près d’une centaine!) en attente de réfection pour une commune dont ont dit qu’elle est la plus pauvre du Royaume.

L’ONHU organisera ce mercredi 02 juillet une manifestation afin de réclamer un audit externe indépendant sur la gestion des HBM de Saint-Josse-ten-Noode et l’ouverture immédiate des deux parcs afin que nos bambins et leurs parents puissent enfin, en cette période estivale, profiter de ces espaces conviviaux   Pour l’ONHU, Thierry Balsat, contact : 0487/ 631 713

 

19:31 Écrit par O.N.H.U. dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |